Accueil 
Biographie 
Bibliographie 
Mes travaux 
Librairie 
L'artiste 
Littérature de jeunesse 
La Résistance 
Les récits 
Théâtre 
Essais 
Mémoires 
Varia 
Regards croisés 
Actualités 
Contact 

ROMANS

NOUVELLES

Colères 

Possibilité de lire Colères au format pdf en l'achetant sur Numilog

L’analyse sera mise en ligne ultérieurement.

Le roman Colères est selon nous une œuvre primordiale de Vercors, commencée en 1954 et publiée en 1956. Tout comme avec La Puissance du Jour (1951), l’auteur s’essaie au genre romanesque auquel il n’était jusque là pas habitué, puisque tous ses récits de la guerre et de la Résistance appartiennent au genre bref et concis de la nouvelle dans lequel il excelle.

Le pluriel du titre suggère que l’écrivain a conduit trois histoires à la fois juxtaposées et coordonnées, celles d’expériences humaines sur lesquelles Vercors ne cessa de revenir :

- La mise en scène d’une révolte sociale, celle d’ouvriers en grève menés par un syndicaliste et un scientifique. A cette occasion, Vercors trouvera artificielle son audace, la peinture réaliste du peuple par un intellectuel issu de la bourgeoisie l’amenant à se questionner.

- La mise en scène du personnage d’Egmont concentré sur l’exploration – dangereuse - de son corps par son « esprit », afin de le contrôler. Moment pour Vercors d’une interrogation sur la maladie – le cancer -, la dégénérescence physique et son sens, la mort comme ultime étape d’un organisme vivant.

- L’expérience littéraire, avec une belle mise en abyme du roman tout entier par un écrivain créant une histoire dans la lignée des utopies.

Rétrospectivement, Vercors jugea sa production comme un roman raté, mais cela ne l’empêchera pas de l’aimer spécialement et de le défendre, car, comme il le dit lui-même, il y transmit beaucoup de ses idées.

Des exemplaires, surtout d’occasion, circulent encore, mais Colères mériterait à coup sûr une réédition, tant nous pénétrons un univers moins connu de Vercors, mais essentiel quand on connaît ses sujets de prédilection.

 

 

Copyright (c) 2006 N Gibert. Tous droits réservés.
nathalie.n.gibert@wanadoo.fr