Commentaires du tableau

LES EDITEURS

Afin de rendre le tableau plus lisible, les références précises ont été insérées dans ce commentaire:

21 Recettes pratiques de mort violente, à l’usage des personnes découragées ou dégoûtées de la vie pour des raisons qui, en somme, ne nous regardent pas, précédées d’un petit manuel du  parfait suicidé par J. Bruller, usager des chemins de fer de l’État, Paris, 19, rue Servandoni, 1926, rééd. Tchou, 1977.

Hypothèses sur les amateurs de peinture à l’état latent, Paris, chez l’auteur, 1927

Un homme coupé en tranches, Paris, Paul Hartmann, 1929

Le Mariage de Monsieur Lakonik, Paris, Paul Hartmann, 1931, rééd. Angoulême, Centre national de la bande dessinée et de l’image, 2000

Ce que tout rêveur doit savoir de la méthode psychanalytique d’interprétation des rêves ; suivi d’une nouvelle clé des songes avec 20 aquarelles de l’auteur représentant les rêves typiques, Paris, Creuzevault, 1934

L’Enfer, Paris, Aux Nourritures Terrestres, 1935

Visions intimes et rassurantes de la guerre, Paris, Aux Nourritures Terrestres, 1936

Silences, Villiers-sur-Morin, 1937, réédition sous le titre Les Silences de Vercors comprenant 3 ouvrages: Silences, Les Stances du vieux matelot, ballade de Coleridge traduite et illustrée de 7 dessins par Jean Bruller et les poèmes en prose d'Edgar Poe Silence, Ombres et  L'Ile de la fée, traduits par Baudelaire  et accompagnés de 9 dessins de Jean Bruller, Le Mans, Création & Recherche, 2002

Les Relevés trimestriels, 160 estampes qui composent La Danse des vivants, Paris, 15 fascicules, 1932-1938, éd. reliée Le Mans, Création & Recherche, 2000

 

 COLLABORATION AUX REVUES

 

[N.B : ces riches précisions au sujet des dessins et des chroniques de Jean Bruller parus dans les périodiques sont le fruit du travail minutieux d’Alain Riffaud paru dans la réédition de la Danse des Vivants].

 

Sans-Gêne, Paris, 1919-1939

Dessins de Jean Bruller, sous le pseudonyme de Joë Mab (Jean Marcel Adolphe Bruller).

Un ou deux dessins dans chaque numéro à partir du n°114 (26.11.21) jusqu’à la fin de l’année 1923 (sauf n°118, 119, 123, 128, 150, 169, 202-204, 211, 214-215, 219-220, 222-223).

Pour l’année 1924, un dessin hebdomadaire de Joë Mab : n°224 (05.01.24) à 227, 230-231, 235, 237, 239-244, 246-247, 251, 253-254, 259-260 (13.09.24).

Pas d’illustration de l’auteur pendant l’année 1925.

Les derniers dessins signés Joë Mab paraissent en 1926 : n° 333 (06.02.26), 334, 336, 337, 339, 342, 346, 347 (15.05.26).

 

Paris-Flirt, Paris, 1921-1936

Rubrique régulière de Joë Mab, intitulée « Propos de Sam Howard, recueillis par Joë Mab » et illustrée d’un ou deux dessins signé Joë Mab dans chaque numéro, du n°14 (01.06.22) au n°39 (07.02.23).

 

Frou-Frou, Paris, depuis 1922 (nouvelle série)

Dessins de Jean Bruller dans les numéros suivants : 2 (13.12.22), 4 (27.12.22), 9 (31.01.23), 27 (06.06.23).

 

L’Ingénu, journal gai paraissant le 1er et le 15 de chaque mois, Paris, 1923-1924

Dessins de Jean Bruller et de Joë Mab dans tous les numéros parus, du n°1 (15.06.23) au n° 16 (01.02.24).

 

Les Echos Parisiens, journal des 3 palais, actualités judiciaires, municipales, politiques, littéraires et économiques, Paris, 1904-1927

Dessins de Jean Bruller : 21e année, n°36 (30-31.12.23), et 23e année, n°1 (10.01.24).

 

Le Rire, journal humoristique paraissant le samedi, Paris, depuis 1894

Dessins de Jean Bruller dans les numéros suivants : n° 372 (20.03.26), 457 (05.11.27), 463 (17.12.27), 477 (24.03.28), 491 (30.06.28), 497 (11.08.28), 525 (23.02.29), 669 (28.11.31), 718 (numéro spécial du 05.11.32, American Drinks, texte de Robert Dieudonné et dessins de Jean Bruller).

 

Fantasio, Paris, 1906-1948

Dessins de Jean Bruller dans les numéros suivants : 498 (01.11.27), 500, 510 (01.05.28), 513-515, 520, 523, 524, 526 (01.01.29), 528, 531, 535-540, 546, 548, 552 (01.02.30), 575 (15.01.31), 580, 588-590, 592, 596, 603 (15.03.32), 608, 613, 641 (15.10.33),, 642.

 

La Quinzaine critique des livres et des revues, puis La Quinzaine critique, Paris 1929-1932

Jean Bruller tient la rubrique « Editions de luxe » à partir du n°1 (10.11.29), puis la chronique « Expositions » à partir du n°31. La revue est illustrée par Jean Bruller à partir du n°35 (10-25.08.31) jusqu’au n°46, dernier numéro (10-25.03.32) : bandeaux, dessins et vignettes.

 

Art et Industrie, Paris, 1926-1936

Dessin de Jean Bruller en première de couverture pour le n°8 de août 1931 (VIIe année), Jean Bruller illustre un article dans le numéro de mars 1932 (VIIIe année) : 4 dessins d’architecture intérieure et 2 vignettes, pp 21-24.

 

Arts et métiers graphiques, Paris, à partir de 1927

Jean Bruller tient la chronique « L’ Oeil du Bibliophile » : n°27 (15.01.32), n°28 (15.03.32), n° 30 (15.07.32), n°32 (15.11.32), n°34 (15.03.33), n°38 (15.11.33), n°44 (15.12.34).

 

Les Annales, politiques et littéraires, Paris, 1883-1939

Vignettes et dessins de Jean Bruller, dans chaque numéro, à partir du 18.11.32 jusqu’au 04.08.33 (sauf pour les numéros suivants : du 10.02.33 au 10.03.33 ; 31.03.33 ; 19.05.33 ; 02.06.33 et 09.06.33 ; du 07.07.33 au 21.07.33).

La revue abandonne le dessin à partir d’août 1933 pour donner la place à la photographie.

Les dessins reviennent en 1934 pour illustrer le texte romanesque ou théâtral qui clôt la revue ; différents dessinateurs alternent. Jean Bruller intervient dans les numéros suivants : 12.01.34 et 19.01.34 ; 25.12.34 ; tous les numéros du 10.03.35 au 10.05.35 ; du 15.05.36 au 25.09.36 ; du 25.10.36 au 25.12.36 ; du 25.06.37 au 10.09.37 ; du 25.05.38 au 25.06.38.

 

Allô Paris, Paris, 1933-1934

Dessins de Jen Bruller dans tous les numéros parus : du n°1 (juin 1933) au numéro 9 (février 1934).

 

Vu, Journal de la semaine, Paris, 1928-1940

Dessins de Jean Bruller dans les numéros suivants : 274 (14.06.33), 277 (05.07.33).

 

Vendredi, hebdomadaire littéraire, politique et satirique, Paris, 1935-1938

Dessins de Jean Bruller dans les numéros suivants : 2 (15.11.35), 4 (29.11.35), 6 (13.12.35), 8 (27.12.35), 9 (03.01.36), 13 (31.01.36), 07.02.36), 16 (21.02.36),, 21 (27.03.36).

Marianne, Grand hebdomadaire littéraire illustré

Dans les numéros 232 à 241, Jean Bruller a illustré le roman de André Maurois, paru en feuilleton: La Machine à lire les pensées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright (c) 2006 N Gibert. Tous droits réservés.
nathalie.n.gibert@wanadoo.fr