Accueil 
Biographie 
Bibliographie 
Mes travaux 
Librairie 
L'artiste 
Littérature de jeunesse 
La Résistance 
Les récits 
Théâtre 
Essais 
Mémoires 
Varia 
Regards croisés 
Actualités 
Contact 

 Biographie Détaillée

 

 

 

Tranches de vie

Objectifs de cette page

Une journée dans la vie de Vercors en 1991

Jean Bruller menuisier (octobre 1940-juin 1941)

Les années d'Occupation. 1940-1944: survivre et résister

L'année 1932

"Une double vie, c'est pas une vie": 1945,1948, des années intenses

Surmenages (1938/1945-1948/1952-1954/1964)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Objectifs de cette page

L'artiste occupe une place particulière dans la société. Il appartient à un groupe restreint, avec des habitus qu'il partage avec les classes dominantes, tout en se particularisant par des codes propres à son métier. Il fait partie de cette classe sociale de par son extraction sociale. Le XIXe siècle vit la bourgeoisie s'emparer de la littérature, à la suite de l'aristocratie. Quoique dans sa dimension spécifique, l'artiste possède les privilèges matériels et symboliques des élites: parcours scolaire d’excellence, pratiques culturelles, revenus et patrimoines plus élevés que le reste de la population, réseaux de sociabilité nationale et internationale.

Certes, il existe et a existé des artistes désargentés, ou ruinés par leur médiocre gestion de leurs biens, obligés de "gagner leurs vies" en exerçant un autre métier qui empiète concrètement sur leur passion. Mais ces artistes dans le besoin ne sont pas, en nombre, la majorité de cette classe particulière.

Ces conditions matérielles favorables débarrassent, - totalement pour certains, en grande partie pour d'autres -, l'artiste des contingences nécessaires à la survie et au bien-être: se loger, se nourrir, se vêtir, se soigner. Ces données ne doivent pas être oubliées pour saisir l'ensemble d'une carrière artistique.

A l'abri de ce qui dirige l'existence de la majorité écrasante des humains, l'artiste  possède ce précieux temps de cerveau disponible pour s'adonner aux exercices de la pensée, pour accéder à la conscience de soi et pour contempler le monde. Loin de l'emploi dans des horaires et des lieux contraints, il gère son temps entre loisir studieux et autres activités, il a le luxe de diriger son emploi du temps.

J'aimerais donc décrire précisément des journées, des périodes plus ou moins longues, des tranches de vie de Jean Bruller-Vercors afin autant de montrer concrètement ce qu'est le métier de dessiner et d'écrire pour son cas personnel, que de pointer les diverses implications qu'un tel statut engendre.

 

Article mis en ligne le 1er mai 2018

 

 

 

Copyright (c) 2006 N Gibert. Tous droits réservés.